Ateliers 2014

Ces ateliers porteront sur des situations spécifiques auxquelles les participants font face. Parmi les ateliers déjà planifiés :

La lutte pour surmonter la corruption

Atelier conduit par Mme Katherine Marshall, Maître de Recherche à l’Université de Georgetown, Washington DC.

Mme Marshall a été conseillère principale auprès de la Banque Mondiale. Elle écrit régulièrement pour le Huffington Post. Elle fait partie groupe consultatif en charge de la préparation de la Conférence Internationale contre la Corruption (IACC) qui se tiendra à Tunis en Octobre de cette année.

L’atelier qui se déroulera à Caux donnera l’occasion d’identifier des thèmes qui pourraient être traités lors de cette conférence.

La conférence de Tunis va mobiliser des réseaux qui veulent combattre la corruption au niveau national et mondial. Un des aspects du travail de Mme Marshall est la mobilisation des groupes religieux.

L’atelier réunira des acteurs de la lutte contre la corruption dans différents pays. Parmi eux, Prabhat Kumar, ancien Secrétaire de Cabinet au gouvernement indien, qui dirige actuellement le Centre pour la Gouvernance d’Initiatives et Changement à Delhi. Il parlera de la lutte pour faire appliquer une loi développée par le Centre en faveur de la création d’une Commission Indépendante contre la Corruption – loi qui est à l’heure actuelle au cœur du débat pour les élections nationales en Inde.


M. Neil Buhne, Directeur du Bureau du PNUD pour la Prévention des Crises et le Relèvement, présentera les initiatives du PNUD qui se sont avérées fructueuses dans le combat contre la corruption.

Cet atelier permettra d’apprendre des expériences de personnes très diverses qui sont actives dans la lutte contre la corruption et qui développent des stratégies efficaces qu’ils comminqueront lors de la conférence de Tunis.

Au cœur d’un leadership efficace

Atelier mené par M. Ravindra Rao et Mme Peno Heika.
Ce programme, développé par Initiatives et Changement en Inde, explore les fondements éthiques de la prise de décisions en mesures politiques  ainsi que les qualités personnelles qui mettent en valeur le travail des artisans de changement. Il a été présenté à des milliers de cadres, représentants syndicaux, dirigeants d’ONG et fonctionnaires et suscite de l’intérêt dans l’Inde toute entière.

Etant donné l’accueil positif qu’il a reçu lors de sa présentation à la conférence sur la Bonne gouvernance en 2013, les organisateurs ont décidé de le programmer à nouveau.

Relever les défis mondiaux

Atelier mené par John Sanderson, ancien Commandant dans l’armée australienne et ancien gouverneur d’Australie de l’Ouest.
Comment relèverons-nous les défis mondiaux auxquels nous faisons face? Les modèles de développement actuels se concentrent sur la croissance économique en ignorant l’impact à long terme qu’elle aura sur l’écosystème de la Terre. Pouvons-nous tirer des leçons du passé et nous inspirer de la sagesse puisée dans nos systèmes de croyances pour nous aider à mieux promouvoir le bien-être humain universel?

Surmonter la ‘malédiction des ressources’

Ces dernières années, les conférences de Caux ont vu grandir un réseau intercontinental de personnes collaborant pour œuvrer à ce que les ressources naturelles de leurs nations respectives bénéficient à un développement réel, centré autour des personnes et de leurs besoins. Farai Maguwu, directeur du Centre pour la gestion des ressources naturelles du Zimbabwé soulignera le combat pour la justice dans les mines de diamant. Ekuru Aukot du Kenya et Eugen Sensenig-Dabbous du Liban exposeront les actions menées en réponse à la découverte de pétrole dans leurs pays respectifs.

Agenda pour la guérison

Les conférences de Caux ont toujours porté leur attention sur la guérison rendue possible grâce à  la construction de la confiance et la réconciliation. Cette conférence inclura des personnes aux prises avec des histoires non résolues, entre la Turquie et l’Arménie, l’est et l’ouest de l’Ukraine, des groupes raciaux aux Etats-Unis et d’autres situations de tension et de conflit. Ces personnes feront état de leurs initiatives pour la justice et la guérison.

Parmi elles, on trouvera Joseph Montville, directeur du « Programme pour la guérison de la mémoire historique » au département pour l’analyse et la résolution des conflits de l’université George Mason de Washington DC. Il écrit : « La mémoire non guérie domine les questions de gouvernance et de dialogue culturel. Et pourtant presque toutes les conférences internationales, académiques ou autres, évitent de s’attaquer à ce sujet, tant est énorme le défi psychologique. Caux met au jour les souffrances provoquées par les conflits ethniques et religieux, une base essentielle pour développer un agenda pour la guérison. »

Ethique et les media
  1. Le rôle des media en Syrie : Les leçons de la guerre civile en Syrie. Est-ce que les faiseurs d’opinion ont un rôle dans la promotion de la paix ? Si oui, quelles stratégies peuvent être encouragées et soutenues par les medias professionnels ?

  2. Les gouvernements et la liberté de la presse : Atelier mené par M. William Morris, Président du Forum International pour la Communication. Cet atelier se penchera sur la manière dont les principes éthiques influencent l’intégrité professionnelle et comment aider les gouvernements à respecter le droit à la liberté d’expression.

  3. Les media, rêve et réalité : Une exploration sur la manière dont l’éthique influence les professionnels dans la gestion de la désinformation, et que peut faire un journaliste face à ses convictions personnelles et les objectifs des propriétaires des media. Un journaliste moderne peut-il pratiquer « l’honnêteté absolue » et quelles contraintes rencontre-t-il ?

Le défi que l’Europe de l’Est lance à l’occident

Parmi les participants d’Europe de l’est, un groupe varié d’activistes dans le combat pour l’avenir politique sera présent. Parmi eux, des responsables du programme « Fondation pour la Liberté » qui est connu en Ukraine. Lettonie, République moldave, Fédération de Russie, Roumanie et Serbie. Ils conduiront un atelier sur les défis auxquels ils font face.

Rouge/bleu pour des résultats gagnant/gagnant

M. John Carlisle de l’école de commerce de Sheffield GB proposera un jeu fascinant pour toute personne engagée dans le changement sociétal, permettant aux participants de découvrir comment passer du concept de résultats où il y a des gagnants et des perdants à des solutions « win-win » ou chacun est gagnant. 

All content on this web site, unless otherwise indicated, is licensed under a Creative Commons Attribution CC BY-NC-SA 3.0 License 2017